Life #2 – Bucket List 2017

Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront sûrement.
_
Martin luther King

Les Bucket Lists. Mais si, vous savez, cette liste que nous agrandissons au fur et à mesure que les jours, les semaines, les mois et les années passent. Cette liste qui nous donne envie de continuer et d’avancer car elle nous donne un but (parmi tant d’autres). Le plaisir de rayer ces choses que nous voulons absolument faire avant de mourir (ô joie ultime).

Il fut un temps, les bucketlists étaient très tendance. Détrompez-vous, je ne veux pas dire qu’elles ne le sont plus, mais je trouve qu’elles sont moins populaires qu’avant et je trouve cela un peu dommage.

J’ai retrouvé la mienne en fouillant dans mon ordinateur. J’ai eu le plaisir de voir que j’avais réalisé quelques-uns des voyages, expériences, actions, … que je voulais accomplir au moment où j’ai fait cette liste. Peut-être pas autant que ce que j’aurai espéré mais j’en suis vraiment satisfaite. Je ne vais pas vous mettre cette Bucketlist car j’ai envie d’en créer une autre…

En effet, j’ai envie de créer ma Bucketlist 2017, là tout de suite maintenant. Une Bucketlist personnalisée pour cette année. J’aime voir sur la durée d’une vraie bucketlist mais j’ai envie de voir qu’à la fin de cette année j’aurai également accompli beaucoup. Alors la voici :

——————————✔ Commencer un Bullet Journal
——————————✔  Adopter un Carlin
——————————✔ Partir un week-end en amoureux au bord de la mer
——————————☐ Trouver un autre emploi
——————————☐ Perdre du poids ( 10kgs ? )
——————————✔  Déménager dans un endroit plus sain
——————————☐ Faire du sport ( sans abandonner )
——————————☐ Mettre de l’argent de côté ( 100€ par mois ? )
——————————☐ Faire plus attention aux personnes que j’aime
——————————☐ M’améliorer en tant qu’être humain
——————————☐ Faire un mois Vegétarien
——————————☐ Etre moins bordélique et plus organisée
——————————☐ Sortir de ma zone de confort
——————————☐ Ne plus grignoter au boulot
——————————☐ Moins manger de fast food ( 1 à 2 fois par mois seulement ? )
——————————☐ Faire un autre tatouage
——————————☐ Lire plus ( 10 livres cette année )
——————————☐ Faire un week-end à l’étranger
——————————

Ce n’est sans doute pas la BucketList la plus folle que vous pouvez trouver sur le marché mais il est vrai que je fais partie des gens qui ont peur de prendre des risques. J’espère sincèrement pouvoir réaliser tout ce qu’il y a dessus et même accomplir plus que cela. Et j’en rajouterai pour peut-être même en enlever. C’est ce qu’on appelle grandir et évoluer. Il me tarde de voir jusqu’où je peux aller.

Et vous ? Il y a quoi sur votre Bucket List 2017 ?

Life #1 – Castmember à Disney

Mon histoire 

Par où commencer ? ah oui ! « Il était une fois … » moi, Sarah 25 ans (à l’époque), Castmember à Disneyland Paris, pour une durée d’un an. Eh oui, mon grand patron c’était M I C K E Y ! Alors oui le parc fête aujourd’hui ses 25 ans mais pour moi, le 12 avril c’est aussi autre chose ! En effet, il y a un an, jour pour jour, mon aventure Castmember se terminait ! En honneur à toutes ces « petites » choses à fêter, j’ai décidé de faire cet article pour revenir un peu sur cette année et partager avec vous un bout de mon expérience !

Je tiens également à dire que ceci reste mon expérience personnelle…
Pour les personnes qui ont et qui travaillent à Disney, souvenons-nous que nous sommes tous différents !
Ce n’est pas parce que quelqu’un a eu une expérience peu glorieuse qu’une autre n’aura pas le meilleur moment de sa vie…

On m’a très (très) souvent demandé, si travailler à Disney était un rêve ? J’ai toujours répondu « non » et je continuerai de répondre non encore longtemps. Comprenez bien: j’adore Disney. Tout comme vous ( ou la plupart d’entre vous ) j’ai grandi dans cet univers. Avec le temps, je me suis peut-être un peu plus tournée vers Pixar, mais Disney reste une partie intégrante de ma vie. Comme vous, je peux dépenser tout mon argent dans des goodies Disney manquants à ma collection… Sans regret. Mais travailler à Disney n’a jamais été un rêve. Cela peut sembler horrible à dire, mais je préfère faire partie des personnes qui vivent le rêve plutôt que ceux qui aident au rêve. Certains me comprendront. D’autres non.

A la base, je voulais travailler à Disney World, pour partir vivre aux USA, mais comme beaucoup le savent, quand vous postulez via International services, l’entreprise qui recrute pour DW, vous avez un questionnaire à répondre et un entretient skype à passer. Et les tatouages visibles sont interdits…

Mais voilà, j’étais à un moment de ma vie où je ne savais pas quoi faire et j’étais vraiment seule. Le destin fait bien les choses, Disneyland Paris recrutait, à ce moment-là, pour différents contrats pro et c’est en postulant à Pole Emploi que cette aventure commença.
Après un entretien à Pole Emploi (Serris), un entretien dans les bureaux Disney (Serris), un entretien Disney téléphonique et deux mois passés à harceler mon recruteur (Disney m’a fait tourner en bourrique)… J’ai eu une réponse. Et donc, parce que mon niveau d’anglais était trop élevé, on m’a recalé pour le contrat réceptionniste que je voulais tant… Mais ils m’ont offert l’opportunité de faire partie des hôtesses de billetterie, travail qui permettrait de travailler entre autres dans les offices de tourisme (et ben non)… Mais il y avait une seule condition, que je me remette à fond dans mon italien pour avoir au moins un bon niveau dans une troisième langue, sinon c’était la porte… J’ai passé les deux mois les plus longs de ma vie plongée dans mes cours d’italien… choses qui ne m’aura au final pas vraiment servi…

Le 14 avril 2015 – L’aventure la plus fatigante
mais enrichissante de ma vie commença…

J’ai déménagé dans une ville que je ne connaissais pas ( et dont je n’avais jamais entendu parler ). Pour me retrouver seule parmi des étrangers. Dans un monde qui me fascinait et m’effrayait… Je me souviens encore du premier jour… Mais la chance était avec moi. J’étais tombée sur une colocataire et un groupe de contrat pro tellement incroyables, que pas une seule fois je me suis sentie seule.

C’est difficile de revenir sur un an de sa vie, surtout quand elle a été aussi folle que celle-ci et je n’ai pas envie d’écrire un article à rallonge car je pense que cela ennuierait la moitié d’entre vous… Mais voilà ce que je peux vous dire de mon expérience à Disney.

Comme j’étais en contrat pro j’avais une journée dans la semaine où, mon groupe et moi-même, travaillions dans les « backstages » avec des formateurs spécialisés dans le tourisme.
(Car n’oublions pas que je bossais pour avoir à la fin de cet année un diplôme en poche.)
Donc je travaillais quatre jours sur le parc et un jour dans les « bureaux ». C’était un rythme assez éreintant, car préparer le diplôme demandait énormément de temps. Même le soir ou pendant mes jours de repos, il fallait bosser sur mon dossier.
Je n’ai jamais été aussi fatiguée que cette année-là. Le rythme était irrégulier, le boulot sur le parc était épuisant et stressant… Le plus drôle c’était quand j’entendais mes collègues dire que nous ne faisions pas partit des  » vrais employés » parce que, pour eux, nous ne faisions pas 35h de travail… Ca me mettait hors de moi. Non, nous ne passions pas 35h sur le parc mais bien 4 jours sur le parc, 1 jour en formation et bien des heures non payées chez nous …. et nous faisions tout ce travail pour un moindre salaire…

Je ne compte pas le nombre de fois où je me suis mise à pleurer, que ce soit à cause de l’épuisement général, de mes supérieurs qui m’en mettaient plein la tête car j’étais trop réservée ou parce que les guests étaient infectes avec nous… Il m’arrive même à me demander comment j’ai fais pour tenir le coup. Je pense que mes collègues m’ont énormément aidé ( mais ce n’est qu’une toute petite poignée d’entre eux… ) et surtout… mon groupe de contrat pro qui a été une force pendant cette année. On était soudé et on s’est aidé jusqu’à la dernière minute. Ce n’était pas une compétition entre nous. Et ça m’a rendu plus forte que jamais.

Alors oui travailler à Disney ça demande du travail, de la volonté, de la force intérieur, un caractère de fer et beaucoup de passion. On ne choisit pas ses horaires, on peut être envoyé à droite et à gauche sans avoir son mot à dire…. C’est vraiment un monde à part.

Quelques mois après le début de mon contrat, pour celles et ceux qui me connaissaient à l’époque, je vous aurai critiqué Disney. Maintenant quand je repense à cette expérience, je ne veux pas dire que travailler à Disney c’est horrible. Non, c’est une chance, j’en ai pris conscience à la fin de mon contrat. Malheureusement je pense que la location où j’ai travaillé était loin d’être la meilleure.

Mais Disney c’est plus qu’un simple travail qui nous épuise jusqu’à la moelle, qui nous fait pleurer, qui nous stress… C’est une aventure et un travail sur soi-même à faire chaque jour. Il y a énormément de positif, certain dont je préfère me taire par respect pour les prochains castmembers. J’ai vraiment envie que vous découvriez ça à votre façon. Mais il y a des moments dont je n’oublierais jamais: les balades sur les parcs, les avant-premières, la fun run sur le thème de Star Wars, les moments avec mes collègues qui sont devenus des amis, les guest avec qui ont rigolent, avec qui on prend des photos, les guest qu’on arrive à faire rêver…. La liste est longue. Disney c’est une multitude de négativité et positivité.

Mais une chose que cette expérience m’aura apprise ( en plus d’arrêter de faire confiance à tout le monde ) c’est d’avancer. Avancer même quand cela ne va pas. Apprendre à être plus ouverte. Plus forte. Plus indépendante. De ne jamais abandonner. De ne pas trop juger. D’arrêter de juger en fait. On s’ouvre au monde en découvrant de nouvelles personnes de nationalité différentes.

Alors oui, mon expérience à Disney n’a pas été rose et parfaite. Mais malgré le nombre de personnes qui me critiquaient ( et qui n’étaient pas mieux que moi ), les moments de pleure, et tous ces moments de déprimes chez moi… n’enlèvent pas le fait que j’ai appris tellement sur Disney et sur moi-même, j’ai évolué. Mais surtout, j’ai créé des moments qui resteront à jamais gravés dans ma mémoire. Je ne compte pas travailler de nouveau à Disney, si c’est la question que vous vous posez en ce moment. Même si, encore une fois, je pense qu’en étant dans une autre location, je pourrais vraiment apprécier le travail là-bas.

Dans tous les cas, je compte bien y retourner pour vivre la magie Disney.

Alors voilà. Il y a 25 ans jour pour jour, c’était la naissance de Disneyland Paris. La naissance d’un monde de rêve et de possibilités. On a tendance à oublier que tout ceci, c’est grâce à Mr Walter Disney. Si vous passez au parc, passer un jour par la case « tour guidé » vous en apprendrez tellement… Mais aussi, il y a un an jour pour jour, mon aventure se terminait. C’est une belle expérience que de faire partie de cette famille même si ce n’était qu’une année de ma vie. Alors oui, j’ai vécu l’enfer pendant cette année, mais j’ai aussi vécu de merveilleux moment.

Je ne regrette rien.

« Pour réaliser une chose vraiment extraordinaire, commencez par la rêver. Ensuite, réveillez-vous calmement et allez d’un trait jusqu’au bout de votre rêve sans jamais vous laisser décourager. »

Si vous avez des questions n’hésitez pas à me les poser en commentaire.

Eccentrically Shy – C’est quoi ?

Et bien, c’est une multitude d’éventualités.

Ce sont des choses insignifiantes et pourtant importantes. Une tendance à se renfermer sur soi-même et à vouloir s’ouvrir au monde. Un passage de la réalité à la fiction. Aimer la vie et à la craindre aussi. Du courage et de la peur à foison. C’est aimer les dessins animés et les films d’horreur. Etre matérialiste et spiritualiste. Avoir de l’empathie mais ne pouvoir aider autrui. Etre personne et tout le monde à la fois. Être généreuse et égoïste. Vouloir une vie stable et une vie d’aventures. Ne rien vouloir acheter et tout dévaliser. Avoir peur de la mort et en être fascinée. Pleurer de tristesse comme de joie. Être calme et colérique. Torturée entre une pizza et une salade. Être une adulte avec un coeur d’enfant.

Je suis un mélange de contraires. Un mélange de possibilités. Mais surtout je veux partager la vie et la découvrir en retour grâce à vous. Pas n’importe quelle vie, je parle de ce que nous vivons tous les jours. Une vie d’envies qu’on ne peut pas toujours assouvir. Une vie d’aventures qu’on ne peut pas toujours vivre. Ce n’est pas que de la superficialité. Ce sont des banalités de la vie que nous rendons plausibles et incroyables. Et c’est ça, ce que ce blog a à vous présenter. C’est avant tout une histoire de partage entre vous et moi.

C’est donc avec beaucoup de plaisir (et de peur) que j’annonce officielle l’ouverture de

Eccentrically Shy !